Visite surprise du centre pénitentiaire de Varces
Partager

Comme la loi le prévoit, les parlementaires peuvent exercer leur droit de visite pour contrôler les lieux de privation de liberté.

Je me suis rendu au centre pénitentiaire de Varces  le 06 août 2019 pour constater les conditions de détention, échanger avec le personnel pénitentiaire et plusieurs détenus.

Cette visite était préparée depuis plus d’un an avec l’Observatoire international des prisons et le Syndicat des avocats de France (SAF). Elle s’appuyait sur un rapport d’expertise datant de 2009 à la suite d’un recours déposé devant le tribunal administratif de Grenoble qui a diligenté une expertise des lieux. 10 ans après force est de constater que la situation n’a guère évolué et fait état de conditions indignes et inhumaines. L’état du bâtiment construit en 1972  est extrêmement dégradé et les conditions de détention et de travail pour le personnel sont extrêmement difficiles faisant de Varces, l’une des prisons les plus fréquemment pointées du doigt.

J’aurai l’occasion d’adresser un rapport détaillé de ma visite et de le remettre à la ministre de la Justine, Nicole Belloubet.