Soirée Transition dans les Alpes
Partager

A l’occasion de l’inauguration le 1 juillet 2019, dans nos locaux, de l’exposition de Sébastien de Danieli, photographe de Belledonne passionné de montagne, nous avons organisé avec plusieurs acteurs associatifs, économiques et élus locaux, une soirée consacrée à l’avenir de nos territoires de montagne.

L’exposition photographique de Sébastien a ouvert le débat sur la transition dans les Alpes. Cette réunion ouverte au public a permis d’échanger entre élus, citoyens et associations sur les impacts du réchauffement climatique dans les Alpes. Les effets sont aujourd’hui déjà bien visibles par la fonte des glaciers de haute-montagne et nécessitent un changement profond de nos habitudes et pratiques.

Depuis 1950 on observe un réchauffement des températures, entre +1,6 et +2,2°C dans les Alpes, phénomène qui s’est accéléré depuis la fin des années 80. C’est deux fois plus que la moyenne mondiale (+0.8 °) la région des Alpes du nord est celle qui se réchauffe le plus en France ayant 3 conséquences majeurs : le recul des glaciers, la diminution de l’enneigement et l’augmentation d’événements extrêmes (sécheresses et inondations). L’institut des Géo Sciences pense qu’en 2100, la plupart des glaciers situés en dessous de 3 500 mètres auront disparu. Les Alpes étant le premier réservoir de biodiversité d’Europe, le réchauffement climatique aura un fort impact sur celle-ci. A l’occasion de cette soirée, plusieurs intervenants sur l’urgence de changements de nos pratiques individuelles et collectives en présentant des initiatives locales qui allaient dans ce sens.

Fredi Meignan, Président de  Mountain Wilderness et Vincent Neyrinck son directeur, ont insisté sur l’urgence de la situation et l’impact très concret du réchauffement climatique sur la biodiversité alpine. Ils ont appelé à un éveil de conscience massif pour encourager des modèles de développement territoriaux vertueux et respectueux de l’environnement.

Marie-Christine Fourmy du Labex Item de l’université Grenoble Alpes a évoqué le projet Astus sur le développement mobilités douces en montagne.

Jacques Adenot, Président du Parc naturel régional du Vercors, et Pierre Meriaux délégué à la montagne de la Ville de Grenoble ont quant à eux témoigné des initiatives menées respectivement dans leur territoire.