Quel avenir pour l’ONF et nos forêts publiques ?
Partager

Alerté à plusieurs reprises par les représentants du personnel sur la situation sociale au sein de l’Office Nationale des Forêts (ONF) et et ses conséquences sur la gestion durable des forêts publiques en Isère et à l’échelle nationale, j’ai interpellé les deux ministres de tutelle :  Nicolas HULOT, Ministre de la Transition écologique et solidaire et Stéphane TRAVERT,  Ministre de l’Agriculture et de l’alimentation.

Retrouvez ma question écrite ici : Conséquences des objectifs de rentabilité sur la situation sociale et les missions de l’Office national des forêts 

Dans un temps succinct, les réformes structurelles se sont succédées au sein de l’ONF, toujours dominées par une logique de forte rentabilité économique.

Depuis 2016, l’activité de l’ONF est désormais régie par un Contrat d’Objectif et de Performance (COP) pluriannuel signé entre l’Etat, l’ONF et la Fédération nationale des communes forestières.

Malgré le caractère inatteignable de ce contrat, la direction générale de l’ONF a continué à pratiquer des méthodes managériales très controversées rendant le dialogue difficile avec les représentants du personnel et a fini par dégrader fortement les conditions de travail de ses agents.

Plus grave, des manquements au droit ont été constatés par l’intersyndicale de l’ONF quant à l’application du cadre d’emploi fixé par le Code forestier et le respect des règles de la fonction publique d’Etat.

Les choix stratégiques de la direction générale, tournés essentiellement vers les activités commerciales de l’ONF, questionnent sur sa capacité à remplir les missions d’intérêt général qui lui sont confiées par l’Etat et garantir une gestion durable de nos forêts.

J’ai sollicité une rencontre auprès de Nicolas HULOT afin d’échanger sur les mesures envisagées pour veiller à ce que les missions d’intérêt général confiées à l’ONF soient garanties et assurées dans les meilleures conditions. Je souhaiterai à cette occasion connaître les intentions du Gouvernement pour garantir une place stratégique de la filière forêt-bois dans la réussite de la transition énergétique.

Retrouvez mon courrier ici : Lettre à N. Hulot demande de RDV au sujet de l’ ONF