Mobilisation pour la ligne Grenoble – Veynes – Gap 28 juillet 2018
Partager

J’ai participé à la mobilisation pour la ligne Grenoble – Veynes – Gap  28 juillet 2018

Pour retrouver le reportage c’est ici

Conséquence directe de la réforme ferroviaire adoptée au printemps au Parlement, l’avenir de la ligne Grenoble-Veynes-Gap est désormais confiée aux Régions.

Bonne nouvelle. Après une longue attente et de multiples sollicitations, je me félicite de l’engagement clair exprimé hier par Laurent WAUQUIEZ, président de la Région Auvergne Rhône-Alpes dans un courrier adressé aux membres du comité de pilotage du Contrat Plan Etat-Région (CPER). « La Région est prête à cofinancer les travaux de régénération de l’infrastructure ».

Cette participation rejoint celle du Département de l’Isère (annoncée le 11 juin dernier en comité de pilotage du CPER) et de Grenoble Alpes Métropole. S’agissant de l’Etat, la ministre des Transports, Elisabeth BORNE m’a confirmé par courrier du 28 juin dernier que l’Etat tiendrait ses engagements pris dans le cadre des CPER, sur la base de projets présentant des plans d’investissements solides et de long terme associant les deux Régions et autres autorités organisatrices de services ferroviaires. Reste donc à connaître la participation de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Avec ma collègue Pascale BOYER, députée des Hautes-Alpes, nous entendons bien obtenir rapidement un engagement des dernières parties prenantes du dossier pour valider le plan de financement des travaux et nous assurer du maintien de la ligne dans son intégralité, soit jusqu’à Gap.

A l’appel du collectif de l’étoile ferroviaire Grenoble-Veynes-Gap, nous étions présents avec Pascale BOYER, le samedi 28 juillet au rond-point de Monestier-de-Clermont, à une mobilisation citoyenne pour attirer l’attention de tous nos concitoyens sur la nécessité de préserver cette colonne vertébrale ferroviaire du massif alpin.