Mobilisation massive des élus pour la préservation de la ligne Grenoble-Veynes-Gap
Partager

A mon initiative et celle de la députée des Hautes-Alpes Pascale Boyer (LREM), plusieurs dizaines d’élus locaux (parlementaires, conseillers départementaux, maires…) de la Drôme, des Hautes-Alpes et de l’Isère se mobilisent pour la préservation de la desserte ferroviaire Grenoble – Veynes – Gap.

En effet, à la suite de la remise en cause de la viabilité économique de certaines lignes du réseau secondaire par les rapports « Duron » et « Spinetta » et le retard des financements prévus par le Contrat de Plan Etat – Région (CPER), les incertitudes qui pèsent sur l’avenir de la ligne sont grandes.

Les élus concernés interpellent donc le Gouvernement, les présidents des Régions AURA et PACA les présidents des Départements concernés pour rappeler le caractère essentiel de cette véritable « colonne vertébrale ferroviaire des Alpes » et leur demander, sans plus attendre, d’engager les financements nécessaires à la modernisation de la ligne.

Cette démarche transpartisane, entreprise au sein des deux chambres, rassemble ces différentes voix, au-delà des clivages politiques, pour exprimer un message simple : l’impérieuse nécessité de préserver cette ligne interrégionale pour l’attractivité et l’équilibre démographique des territoires concernés.

Vous trouverez ci-après la lettre ouverte en PDF  et l’article de presse dans le Dauphiné-Libéré. 

VF Lettre ouverte Préservation de la ligne Grenoble-Veynes-Gap

 https://www.ledauphine.com/isere-sud/2018/04/04/fermer-grenoble-veynes-gap-c-est-inenvisageable